À quoi sert une étude de sol G2 ?

etude sol g2 (2)

L’étude géologique G1 vous a permis de connaître la constitution de votre terrain avant son achat et d’écarter les risques principaux, dont le retrait-gonflement des argiles. L’étude G2 permettra au constructeur de votre future maison neuve de connaître précisément le sol sur lequel il va bâtir. On n’en mesure pas l’importance, pourtant elle est primordiale et, même si elle représente initialement un coût, vous y gagnerez par la suite.

Ce que va apporter une étude de sol G2

L’étude de sol G2 est considérablement plus complète et approfondie que l’étude de sol G1. Elle permet à terme d’avoir une maison saine, exempte d’humidité et construite sur de solides fondations conçues en fonction de la composition du sous-sol. Elle ne risquera ni fissures ni glissement de terrain. Outre les risques RGA (retrait-gonflement des argiles), l’étude géotechnique permettra de déceler d’éventuelles cavités, présence de sables ou de remblais, qui risqueraient de fragiliser l’assise de votre demeure.

En quoi consiste une étude géologique G2 ?

Elle se déroule en trois phases principales.

G2 AVP (avant-projet) :

–          Investigation sur place, forages,

–          Analyse des données recueillies,

–          Première ébauche du projet en tenant compte des propriétés mécaniques du terrain.

G2 PRO (projet) :

C’est le stade de la conception. En tenant compte des données établies et de la réalité du terrain, le constructeur va faire des choix concernant la composition et la profondeur des fondations. Si le terrain est jugé inadapté, il proposera de déplacer le lieu d’implantation de la maison.

G2 DCE (dossier de consultation des entreprises) :

Cette ultime phase consiste à compiler l’ensemble des données des deux étapes précédentes, afin d’en faire un dossier destiné aux différentes entreprises qui interviendront sur le chantier. Chacune d’elles aura ainsi les informations précises nécessaires à la réalisation de leur tâche.

Grâce à l’étude de sol G2 votre constructeur pourra donc :

–          Budgétiser votre projet et en réduire le coût en l’optimisant,

–          Connaître les risques naturels existant dans votre terrain,

–          Concevoir un type et une profondeur de fondations adaptées aux propriétés du sol,

–          Préparer l’arrivée des engins de chantier sur votre parcelle,

–          Chez certains assureurs, vous pourrez obtenir une réduction sur votre assurance Dommage-Ouvrage.

Rendue obligatoire dans les zones à risque de retrait-gonflement des argiles par la loi Elan, elle est indispensable quel que soit le secteur, pour permettre de construire une maison en toute sécurité, sans risque de sinistres futurs.